"Désordre urbain", un festival commando qui a eut lieu du 17 au 21 mai, de Philippe Auguste à Belleville dans le 20ème à Paris. Un parcours de performances dans l'espace public qui détourne les usages citoyens, ré-invente les relations sociales en milieu urbain. Avec une dose de désordre, ce festival offre une exploration sensible, poétique et subversive du territoire, en interaction avec le public, les passants.
Il n'est pas évident de "raconter" ce que j'ai eut la chance de voir ce samedi, comme il n'est pas simple, sans y être, de comprendre les images, peut-être ?

"Incidents de parcours" par la Cie Ornic'art et Morgan Schagerberg, qui rend hommage aux 84 victimes de l'incendie du Métro parisien (L 2), du 10 aout 1903, mortes asphyxiées pour avoir voulu demander le remboursement de leur ticket (3 centimes).

8__Ornic_art___Incident_de_parcours

-

9__Ornic_art___Incident_de_parcours

-

12__Ornic_art___Incident_de_parcours

-

23__Ornic_art___Incident_de_parcours

-

30__Ornic_art___Incident_de_parcours

-

32__Ornic_art___Incident_de_parcours

*

"Izone" par Maria Clark

6__M

*

"La femme sans passé" par Mollie Lehberger. Une performance de danse et de poésie. Chacun a un amour disparu ; elle invite les gens à danser, écrire à la craie sur le trottoir, déposer une fleur et à partager ses souvenirs.

35__M

*

"5 jours sans argent : le sommeilleur" de Benoit Rassauw. Cinq jours sans argent, les poches vides, libéré des contraintes, vivant de la solidarité et du partage des personnes rencontrées. Il invite à la sieste dans son "sommeilleur".

59__B

A suivre...