Tous les photographes, amateurs ou professionnels, arpentant les rues de Paris pour les évènements et manifestations, l'ont croisé, rencontré, on fait un bout de chemin avec Lucas Mebrouk Dolega.
Ce jeune photographe, de l'agence EPA, était en Tunisie pour couvrir la révolution du jasmin, à Tunis. Il a été, vendredi 14 janvier 2011, la cible d'un tir de grenade lacrymogène, délibéré semble t-il, par la police.
Il est décédé lundi 17 janvier des suites de ses blessures. Lucas est le premier photographe français mort dans l'exercice de ses fonctions depuis 1985, et le premier journaliste français à trouver la mort en Tunisie. Cela nous rappelle que la liberté de la presse est un combat toujours inachevé.
Il avait 32 ans... Il se nourrissait depuis des années d'évènements et d'images. Il aimait la foule, être au coeur de l'action... Il était photo-reporter, il est mort de sa passion ; l'image et l'information. Toujours derrière ses objectifs, sa mort l'a fait passer devant... On le voit à présent en photo dans les médias...
Cette disparition me révolte et m'attriste....

Photographe_2011

-

Photographe_6885

-

Chambre_6812

-

Statue_photographe_0463

Les dernières photos de Lucas ici

Quelques photos-reportages de Lucas (RSF)